Arrivée de l’hiver: ce que vous ne savez pas

Arrivée de l’hiver: ce que vous ne savez pas

homme gelé

Cet homme attendant la neige n’avait pas pris son écharpe. (photo DR)

La neige est là et si son arrivée fait la joie les stations de ski, elle ne fait pas que des heureux en plaine. Ce qui provoque des ralentissements sur les routes et autoroutes et des retards sur le trafic aérien (ce jeudi, en début d’après-midi, les départs depuis Cointrin comptaient jusqu’à 1h30 de retard, contre une demi-heure pour les arrivées, six vols ont été déviés sur les aéroports de Lyon, Bâle et Zurich et un long-courrier pour New York a dû être annulé). Les CFF aussi peuvent être touchés par les vagues de froid et le trop plein de neige. On se souvient, notamment, fin 2012, d’une semaine cauchemardesque pour les pendulaires de l’arc lémanique. Le trafic ferroviaire entre Genève et Lausanne avait connu d’importantes perturbations tous les jours, malgré les dispositifs de chauffage des aiguillages (6’800 répartis dans toute la Suisse) qui s’activent ou se désactivent automatiquement selon des sondes de température intégrées aux rails. À l’époque, Patricia Claivaz était porte-parole des CFF et elle tenait, malgré tout à contredire la pensée générale qui a tendance à croire que dès qu’il fait froid, les trains sont à l’arrêt:

De longues nuits sont prévues aussi pour les services des routes, qui stockent quelques 64’000 tonnes de sel et 1’900 tonnes de saumures, pour rendre votre sécurité optimale, entraînant des coûts de quelque 20 millions de francs pour le réseau des routes nationales si l’hiver est doux et dépassant même les 50 millions s’il est rigoureux.

Vous passez également de nombreuses heures à gratter les vitres de votre voiture. Mais nous avons trouvé un moyen de rendre cette tâche plus rapide et plus efficace. En moins de 2 minutes vous pouvez avoir un pare-brise clair grâce à un dégivrant maison dont voici la recette:

  • 3 volumes de vinaigre blanc
  • 1 volume d’eau du robinet
  • 1 cuillère de produit pour nettoyer les vitres.

Sinon, vous pouvez également faire comme cet automobiliste (attention quand même si vous avez les oreilles fragiles):

Attention tout de même, une chute des températures brutales peut mettre votre santé en danger. Selon une étude allemande réalisée par les chercheurs de la Jena University Hospital de Thuringe sur 1700 personnes, le froid extérieur augmenterait jusqu’à 30% le risque d’accident vasculaire cérébral.

Le froid a tendance à compliquer la circulation sanguine et donc favorise l’apparition de caillots pouvant rapidement boucher les canaux irriguant le cerveau. Ecoutez votre corps, surtout pendant les périodes de froid, et si vous faites du sport en extérieur, ne forcez pas!

Sinon, faites comme notre auditrice Angélique: « dans la voiture je mets le siège chauffant et à la maison, une bonne choppe de café et une petite laine ». Sans doute le meilleur conseil à suivre.

Raphael
Assistant/Coordinateur EtBim

À lire aussi