Une bad (ass) édition pour le 13e festival Électron

Une bad (ass) édition pour le 13e festival Électron

12628348_961855413849514_6407705540347895821_o

Avec Agoria et Carl Craig, Todd Terry et Todd Terje, Michael Mayer et Mimetic, Rone et The Shoes, la 13e édition d’Électron va conjurer tous les mauvais sorts.

C’est sans conteste LE festival pour faire la fête tout au long du week-end de Pâques:
le festival Électron aura lieu, cette année, du jeudi 24 au dimanche 27 mars.

À grands renforts de fers à cheval, d’échelle, de miroirs cassés et de pences laissés ça et là, l’équipe du festival Électron a décidé de présenter sa programmation, cette année, sous le signe de la chance et de la superstition. Il faut dire que cette édition 2016 porte le numéro 13 et que le conseil municipal de la Ville de Genève a voté, mi-décembre, une coupe dans ses subventions allouées à la culture. Électron et l’association qui l’organise, Headfun, sont directement impactés par ce vote. Explications avec le directeur artistique et programmateur du festival, Jerôme Soudan.

En se plongeant dans la programmation de ce qui vous attend tout au long de ce week-end pascal, nul doute que les pattes de lapin et autres gri-gris seront inutiles, tant on est sûr que tous les ingrédients sont réunis pour que cette 13e édition se passe pour le mieux. Notamment avec une exposition signée Brian Eno (qui sera présent pour son vernissage), le label Raster Norton à l’honneur pour son 20e anniversaire et la présence, sur la plaine de Plainpalais, du « Panzer Soundsystem » de l’artiste Nik Nowak. Mais surtout avec le menu des soirées, dont voici un petit aperçu