Meyrin en fête pour son rattachement à la Suisse

Meyrin en fête pour son rattachement à la Suisse

20161219_145636_001

Partout dans la ville, l’artiste Jean-Pierre Brazs a laissé une marque sur le bicentenaire du rattachement… Pierre-Alain Tchudi à côté d’une des œuvres.

Une salle de concert, un théâtre, un centre commercial, plus de 22’300 habitants. Meyrin n’est plus la petite bourgade de 600 âmes de 1816. Reliée à l’époque au Pays de Gex, la désormais 4e ville du canton de Genève a célébré cette année le bicentenaire de son rattachement à la Suisse. Les autorités ont voulu des fêtes modernes, transfrontalières et surtout populaires. Pierre-Alain Tschudi, conseiller administratif de la Ville :

Tables rondes, pièce de théâtre, expositions et conférences ont fait la part belle à cet évènement historique. 200 ans après, les relations transfrontalières se portent bien et les deux régions combattent ensemble. Pierre-Alain Tschudi:

Aujourd’hui Meyrin est au cœur du Grand Genève et n’échappe pas à la crise du logement. Elle continue son développement avec l’inauguration cette année du Lac des Vernes ou encore avec la construction de quartiers industriels. L’écoquartier des Vergers sera fini en 2020 et accueillera 3’000 habitants de plus. Et pour rappel, ce sont les aléas de l’Histoire qui ont rattaché Meyrin et 6 communes réunies au canton de Genève et à la Suisse. Les Grandes Puissances ont cédé Meyrin lors du traité de Paris et après la défaite de Napoléon.